Nos débuts


En automne 1984, les deux aînés de Fern Nichols, une mère américaine, entraient au collège. Bien qu’elle ait commencé à prier pour ses enfants avant leur naissance, ses prières devenaient de plus en plus pressantes. Elle appela une amie et cette dernière avait le même fardeau sur son cœur. Dès la semaine suivante, cinq femmes se retrouvèrent autour de la table de la cuisine de Fern pour prier.

 

fern_nichols

 

Par leurs expériences et les exaucements de prières, de nouveaux groupes se créèrent. Dès la fin de la première année, chaque école du district était couverte par un groupe de mères qui intercédaient. Ce nouveau ministère de prière reçut le nom de «Moms in Touch» (aujourd’hui « Moms in Prayer »).
En 1988, après que Fern et treize autres femmes eurent parlé à l’émission radiophonique du Dr. James Dobson, elles reçurent des appels et des lettres de plus de 20 000 mères qui désiraient commencer un groupe…

Fern Nichols écrit régulièrement des articles. Ils sont disponibles en anglais sur le site www.momsinprayer.org

 

Edith

 

Edith Denzler, française d’origine suisse, est mère de quatre enfants qui ont fait leur scolarité en France.

En 1998, alors qu’elle visite une église à Zürich, le témoignage d’une mère de trois jeunes enfants sur les joies et bénédictions d’un groupe de prière la bouleverse.

En discutant après le culte avec cette maman, Edith s’écrie : « Si seulement j’avais eu un groupe comme ça quand mes enfants étaient scolarisés ! »

Elle se renseigne plus amplement sur ce mouvement, ses objectifs et ses motivations. De retour à Paris, elle en parle avec des amies qui ont des enfants d’âge scolaire. « Si elle-même n’avait pas eu de soutien de ce genre quand ses enfants étaient plus jeunes, elle pouvait au moins maintenant favoriser la création de groupes ! Mieux vaut tard que jamais! » se dit-elle. Peu de semaines après, le premier groupe se réunit une fois par semaine pour une heure de prière à Maisons-Alfort (94).